image

LA PRINCESSE ITALIENNE (6 septembre 2015).

Pourquoi donc, ô Princesse, caches-tu le Diadème
Seul digne de coiffer tes cheveux dénoués ?
Tu parais, sans atours : chacun te dit qu’il t’aime,
Subjugué par l’éclat du sourire enjoué

Qui te vient de ce temps oú tu étais gamine…
Ton regard poursuivait la voile d’un bateau
Qui te rapporterait une conque marine
Et les trésors de l’Inde ou de Monte-Cristo…

Tu règnes sur nos cœurs, princesse de Venise…
Ton sourire enfantin, d’une candeur exquise,
Est, bien plus que tes perles, un trésor merveilleux.

Tu nous fais naviguer à bord de ta gondole…
Partant vers l’horizon, une mouette s’envole
Pour suivre sur la mer les rêves de tes yeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s